Actualités, Conférences

1er Congrès international d’Équinologie dans le cadre du 11ème « International Symposium on Primatology and Wildlife Science » à l’Université de Kyoto

Les 1,2 et 3 mars derniers, s’est déroulé le 11ème « International Symposium on Primatology and Wildlife Science » à l’université de Kyoto au Japon. Ouvert par le professeur Tetsuro Matsuzawa, éminent primatologue japonais, ce colloque a rassemblé aussi bien des chercheurs du monde entier que des chercheurs et doctorants de l’Université de Kyoto.

L’ensemble des présentations se sont articulées autour de l’étude de l’animal et du lien entre l’humain et le non-humain : l’utilisation et la création d’outils par certaines espèces de corbeaux, exposé du chercheur Christain Rutz, ou encore la comparaison de la fréquence de perception des sons chez l’humain et le chimpanzé présenté par Hiroya Tokiyama. En tout, près d’une quarantaine d’intervenants ont présenté leur travail durant ces trois jours de conférence.

L’ après-midi du 2 mars a été l’occasion d’officialiser la naissance d’une nouvelle discipline scientifique : l’équinologie. Désormais, le cheval et les équidés possèdent une discipline scientifique autonome tout comme la primatologie. Comme l’a rappelé le professeur Tetsuro Matsuzawa, la primatologie japonaise a commencé par l’observation des chevaux sauvages en Chine et en Mongolie, avant d’utiliser les méthodes développées sur les équidés pour observer les macaques japonais.

Les différents intervenants ont présenté leurs travaux sur le cheval domestique, les interactions hommes-chevaux, la biologie équine ou encore les enjeux écologiques liés au cheval sauvage. Ainsi le Dr. Carlos Pereira a détaillé la communication homme-cheval lors du dressage à travers la syntaxe haptique, le professeur Masaki Tomonaga s’intéressant lui à comprendre le fonctionnement de la vision des équidés grâce à l’utilisation de nouvelles technologies (touch panel). La chercheuse Monamie Ringhofer (Kyoto University) a parlé de la cohésion de groupe chez les chevaux sauvages au nord du Portugal tandis que le professeur Fransisco Alvares a démontré l’importance de la relation proie-prédateur des loups et des chevaux et sa nécessité pour l’écologie.

Ce symposium a permis de mettre en valeur l’importance de la collaboration entre scientifiques, toutes disciplines confondues. Comme l’a conclu le professeur Tetsuro Matsuzawa, ces études nous éclairent sur le passé et le présent de l’humain, les nouvelles collaborations sont des projets tournés vers l’avenir. Retrouvez le programme des conférences ici: PWSシンポ要旨集

Actualités Conférences