Actualités

Retour sur la conférence internationale sur le poney Garranos (09/06/2017) au Portugal

Le 9 juin 2017, s ‘est tenu dans la province de Viana do Castel, au Nord du Portugal , une conférence internationale sur le Garrano. Divers spécialistes de cette race de petits chevaux semi-sauvages se sont réunis afin de partager leurs connaissances et assurer un avenir à ces équidés.

Notre équipe ainsi pu entre autre en apprendre plus sur l’origine ancienne et probablement même préhistorique de ces petits chevaux, des éleveurs locaux nous ont présenté la culture et les traditions qui existent autour de cette race ainsi que les possibilités qu’ils présentent domestiqués. L’équipe de l’Université de Kyoto, avec le professeur Matsuzawa Tetsuro, Renata Mendonça et Satoshi Hirata, ont présenté les études de terrain  sur l’intelligence équine qu’ils mènent sur une montagne proche, la Serra de Arga, en parallèle d’étude de laboratoire. Des professeurs espagnols ont étudiés le rapport à l’environnement des Garranos semi-sauvages, de la flore dont ils se nourrissent à la prédation par les loups. Enfin des présentation de l’écotourisme, de possibles voies de randonnées, alliées au tourisme équestre ont ouvert le débat sur un aspect plus économique que ces chevaux pourraient avoir, à l’état sauvage comme domestique.

Le professeur Carlos Pereira de la Sorbonne, le comte Lourenço de Almada et José Maria Costa, président municipal de Viana do Castelo ont rappelé à quel point il était important de préserver cette race qui pourra nous apporter tant de choses. Ils ont également laissé entendre que la Serra de Arga pourrait servir de lieu de formation à l’éthologie de terrain, ouvert internationalement, dans le futur.

Cette conférence extrêmement complète à été appuyée par une démonstration pratique chez le comte de Almada, où les Garranos ont pu prouver leurs compétences dans des domaines équestres aussi divers que le saut, la carriole ou encore le dressage.

Le Garrano, cheval bien plus complexe et compétent que sa taille ne laisse paraître.

Un article et des photos de Lucie Seuret

Actualités