equipe

Équipe

L’équipe de l’institut du Cheval et de l’équitation portugaise est composée de neuf personnes qui apportent leurs compétences dans leurs domaines respectifs au sein de l’institut :

Carlos Pereira

Carlos Pereira enseignant-chercheur, dans plusieurs universités françaises,

Docteur ès Lettres « spécialiste de zoo-sémiotique et de pédagogie de l’équitation en Europe » de l’Université Paris III – Sorbonne Nouvelle, diplômé de Paris Dauphine (MSG), titulaire du BPJEPS équitation de tradition et de travail. Il est depuis 2015 maître de conférence à la Sorbonne. Membre du centre de recherche CREPAL de Paris III Sorbonne Nouvelle. Il a été Président de Commission à la FFE de 2000 à 2004 et fondateur de la discipline équestre « équitation portugaise ». Ces recherche s’appuient sur les outils conceptuels de la sémiotique, de la linguistique et de l’éthologie. Trois niveaux d’analyse sont abordés : la syntaxe, observant les règles qui organisent les relations entre les signes ; la sémantique, s’intéressant aux sens des signes; et la pragmatique, analysant le contexte de la communication. Carlos Pereira est chercheur associé à l’université de Kyoto concernant le programme de recherche sur la cognition des équidés et l’étude du poney Garranos au nord du Portugal.

 

Jacquemin Piel 

Après des études de droit, d’histoire et d’ethnologie, Jacquemin Piel consacre plus de trente ans à la fabrication d’images pour le cinéma ou la télévision. Monteur de clips vidéo, entre autres, pour Prince, Sting, Cesaria Evora, Red Hot ou I AM, réalisateur du magazine world music Mégamix, pour Arte, pendant 5 ans, superviseur d’effets spéciaux du film de science fiction Immortel ad Vitam de Enki Bilal, superviseur de layout 3d de série animée pour la télévision, directeur du studio Duran Duboi, il assume tout au long de ce parcours différentes responsabilités, toutes passionnantes. Il enseigne aujourd’hui l’organisation des processus de production dans le cinéma et l’audiovisuel, en France et à l’international, mélange à la fois de technique mais aussi d’artistique, dans une économie globale radicalement réorganisée par internet et la révolution numérique. Elève de Carlos Pereira depuis trois ans, il se passionne pour le dressage et la communication homme/animal. Il dresse actuellement un lusitanien de cinq ans à la basse et haute école.

 

Hélène de Vallombreuse

Comédienne au théâtre ou au cinéma, formée à l’école exigeante du Music-Hall,
ses numéros originaux acquièrent très vite une renommée internationale. Sollicitée pour son travail mêlant beauté, poésie et couleurs, on l’a vue à la télévision,  au Plus Grand Cabaret du Monde. 

Elle travaille alors pour Stella Cadente, Chanel, Thierry Mugler, Hermès, collabore également avec Jean-Paul Goude sur le lancement du parfum coco Chanel et pour d’autres événements comme le Grand prix de Diane.  Parallèlement, son activité évolue aujourd’hui vers la formation et la transmission de son savoir. Hélène dirige depuis 2011 des Ateliers « médiation animale » avec ses perroquets. Plus largement elle intervient auprès de publics souhaitant être davantage impliqués dans la cause animale et faciliter les modes de communication entre les êtres vivants.

Elle intervient à l’Université Paris III Sorbonne nouvelle auprès de Carlos Pereira en éthologie et anime des ateliers éducatifs dans le cadre d’insertion professionnelle.

 

Aurélie Verdon

Designer graphique en illustration didactique, Aurélie Verdon collabore avec Carlos Pereira depuis 2013 et se forme aux arts équestres portugais. Elle est titulaire d’un master 2 Design interactif à Paris 1 Sorbonne. Parallèlement au travail quotidien des chevaux, aux spectacles, et aux ateliers pédagogiques pour les enfants, Aurélie Verdon travaille pour le milieu publicitaire, l’édition jeunesse et les institutions scientifiques. Elle accompagne les marques dans le développement de leur image, notamment grâce à l’utilisation de l’illustration.

Anne-Sophie Domingos

Anne-Sophie Domingos est une psychologue spécialisée dans la prise en charge d’enfants et d’adolescents. Par ailleurs, elle est cavalière depuis de nombreuses années. En parallèle de son activité professionnelle, elle est bénévole dans une association proposant de l’équitation adaptée au handicap mental et moteur. Depuis longtemps, l’idée d’allier son métier à sa passion des chevaux a émergé en raison de la grande richesse qu’offre le contact et la communication avec l’animal. Afin de se perfectionner tant au niveau de la technique équestre qu’au niveau des connaissances en lien avec le cheval (histoire et art), elle est entrée en formation au sein de l’association Cavalgador en 2016. Son l’objectif est de développer par la suite une activité d’équithérapeute.

Vanessa Heimann

Née dans une famille passionnée de chevaux, et plus particulièrement de PRE et lusitaniens, Vanessa a décidé de faire une formation en équitation portugaise en complément de sa formation d’institutrice (métier q’elle exerce depuis une dizaine d’année) dans le but de reprendre et faire évoluer l’entreprise familiale: une écurie de commerce et dressage, spécialisée dans les chevaux ibériques.

Pierre Henry Bas

Pierre-Henry Bas est docteur en histoire médiévale, spécialisé dans le combat historique à pied à cheval. Actuellement chargé de cours à Paris III Sorbonne Nouvelle sur les Arts Chevaleresques, il enseigne l’escrime avec différents types d’épées au sein de l’association REGHT (Recherche et Expérimentation du Geste Historique et Technique) qu’il a fondé en 2010. Passionné par les interactions martiales, outre les escrimes médiévales, Renaissance et Moderne, il a pratiqué l’escrime olympique, le MMA, la gladiature et la lutte antique.

Barbara Ryckewaert

Diplômée en 2006 de l’Ecole Supérieure de l’Image d’Angoulême et en 2010 de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (section photo-vidéo), Barbara a depuis poursuivit ses recherches artistiques autour de questions liées au paysage, à sa représentation et sa perception, par le biais d’œuvres photographiques, de vidéos mais aussi en expérimentant différentes pratiques telles que la gravure ou la réalisation d’objets. Lors de ses études elle oriente également son travail vers le questionnement de pratiques artistiques demandant un certain engagement du corps au sein d’espaces spécifiques tels que des boxeurs, des lutteurs mais aussi une maîtresse sado-maso dans son donjon, un batteur dans ses espaces de répétitions et d’inspirations, etc…
Certaines expériences, tels que des stages ou la participation à des projets collectifs auprès de danseurs et musiciens parallèles à sa production artistiques encrèrent en elleun véritable intérêt pour la question du corps dans l’espace et dans l’image. Aujourd’hui, grâce à la formation auprès de Carlos Pereira elle tente d’intégrer le cheval et l’équitation à ses questionnements artistiques, vers une quête de ponts à construire entre tous ces domaines.

Tina Thill

Après avoir fait une Licence en Lettres Modernes, Tina se dirige vers un Master en Sciences du Langage, en se spécialisant dans la phonétique. Durant quatre ans, elle travaille sur la phonétique du luxembourgeois dans le cadre de sa thèse de doctorat à l’Université du Luxembourg et l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Passionnée du cheval et de l’équitation depuis son enfance, elle s’inscrit  à la formation équestre de Carlos Pereira après sa thèse, afin de pouvoir étudier les relations entre l’homme et l’animal dans le cadre de l’éducation du cheval.